Comment fonctionnent les microphones USB ?

Les microphones USB sont une véritable révolution dans le monde du son, ils permettent en effet de digitaliser le son avant même l’arrivée au PC. Ces microphones sont bien souvent des microphones à condensateur reliés à une carte son interne qui permet de traiter le son avant de l’envoyer à l’ordinateur. Nous allons nous intéresser aujourd’hui au fonctionnement de ces micros. Pour aller plus loin et mieux vous renseigner sur les microphones, je vous invite à consulter le site dont je me suis inspiré pour rédiger cet article : mon-micro.com.

Le microphone à condensateur

Le micro électrostatique, ou microphone à condensateur possède un condensateur avec une électrode qui reste immobile et une membrane fine. La membrane extrêmement légère bouge en fonction des ondes sonores véhiculées par l’air. Cela fait varier le courant dans le circuit et le micro peut ainsi détecter un changement de son. On peut donc comparer le fonctionnement de ce type de micro (Parmi les plus anciens) au fonctionnement d’un haut parleur dont il est l’exact opposé.

On favorise souvent les microphones à condensateur pour leurs restitution souvent parfaite du don naturel. La réponse en fréquence est haute ce qui permet d’enregistrer une grande variété de sons. J’utilise moi-même ce genre de micro pour les enregistrements de mes podcasts et je les recommande pour toutes les personnes qui souhaitent enregistrer leurs voix. J’ai pu tester de nombreux micros dans ma vie, en effet je me suis moi même occupé de nombreuses prises de son que ce soit pour du cinéma, des débats, des interviews ou encore pour du gaming ! Chacune de ces activité nécessitait une directivité différente alors que c’est toujours de la voix dont on parle là :

  • Pour du cinéma : Un micro perche à condensateur avec une directivité longitudinale propre au cinéma pour capter les paroles de l’acteur en face de la perche.
  • Pour un débat : Un micro sur pied à condensateur avec une directivité circulaire pour que tout le monde soit entendu de la même manière.
  • Pour une interview : Un micro sur pied avec une directivité double cardioïde pour capter les paroles de l’un et de l’autre des interviewé.
  • Pour du gaming : Une directivité cardioïde pour capter la voix du streamer.

Je vous laisse sur ces dernières paroles pour vous faire comprendre qu’un micro peut avoir beaucoup d’utilités et qu’il faut donc bien le choisir en fonction que vous allez faire et non pas l’inverse !

A lire aussi : Les auto-cuiseur

Separator image Publié dans Actu.