Comment punir son chien ?

Quelques fois, votre chien fait des bêtises qui vous poussent à sortir de vos gonds. Vous prenez alors la décision de le punir. Par rapport à cela, vous devez adopter un mode de punition particulier, afin que le chien sache qu’il a fait quelque chose de répréhensible et qu’il change son comportement.

Comprendre le chien

La première chose importante en ce qui concerne la punition d’un chien est l’exclusion de tous sévices physiques. Pour bien punir son chien, il faut déjà commencer à comprendre les raisons de son acte. Il ne sert à rien de punir un chien qui ne fera qu’agir dans un but légitime. Les raisons du comportement répréhensible en disent souvent long sur l’éducation du chien.

A consulter : www.60millions-mag.com/forum/commerce-en-ligne/labtech-dressage-collier-de-dressage-t845.html

Par exemple, un chien qui vous mord, surtout pendant que vous jouez avec lui, ne sait juste pas que mordre vous fait mal. Il peut aussi arriver que le chien fasse une chose condamnable parce qu’il s’ennuie. Dans ce cas, il serait plus intelligent de lui trouver une tâche précise ou des jouets. Mais, avant de le redresser, il faut déjà lui faire comprendre que ce qu’il a fait est mal.

Le moment de la punition

Quelle que soit la faute, commise la punition du chien ne peut lui être infligée que s’il y a flagrance. Malgré l’existence des preuves de sa culpabilité, il n’est pas efficace de punir un chien dans un temps éloigné de celui de la commission de l’acte. En d’autres termes, vous ne pourrez punir votre chien que si vous le prenez sur le fait.

En réalité, cela s’explique par le fait que le chien est un animal du moment, qui apprend vite. Il doit être puni pendant qu’il commet l’acte. Un chien puni postérieurement à ce qu’il a fait de mal ne comprendra pas la raison de la punition. Il ne saura pas associer son acte à votre acte. Il pourrait même, au pire, perdre sa confiance en vous.

Pour être plus précis, prenons le cas du chien laissé seul dans votre appartement. A votre retour, vous découvrez que le chien a pris du plaisir à mâchouiller vos chaussettes. Si vous le punissez, il ne comprendra aucunement que les chaussettes sont la cause de la punition. Le lendemain, il reprendra. Si vous le punissez encore, il comprendra encore moins.

Sa seule compréhension sera que vous êtes de mauvaise humeur chaque fois que vous revenez le soir. Alors, il vous évitera, mais continuera de mâchouiller vos chaussettes. Mais si vous le prenez sur le fait, vous pourrez corriger le problème en le punissant.

A voir également : Comment choisir mon coffre de jardin ?

Quelques punitions sans collier de dressage

Après avoir compris l’acte du chien et l’avoir pris sur le fait, vous pouvez maintenant le punir. Il n’y a pas une meilleure punition que celle liée à la raison de son comportement et celle infligée concomitamment à l’acte. La première étape de la punition est l’interpellation. Quelle que soit la punition choisie, il faut déjà commencer par interpeller le chien. Après cette interpellation, il faut pratiquer l’inattention.

La plupart du temps, quand son geste n’est pas dû à la colère, elle est due à son manque de vous. Vous ne devez pas l’encourager pour autant. Il comprendra alors vite le rapport entre son geste et la punition.

le-collier-dressage.info

Separator image Publié dans Maison.