Comment installer correctement un etau ?

En bricolage comme de façon professionnelle, il est des instruments qui ont toujours une place qui leur est bien destinée. Ceci en raison de leur bonne réputation qui les précède. Ils servent en effet à plusieurs opérations. L’étau est l’un de ces instruments dont on ne pourrait se passer.

Cependant, une chose est de se procurer un étau et d’en disposer dans son atelier, une autre est de savoir comment l’installer. Contrairement à ce que vous pourrez penser, l’installation d’un étau n’est pas de la mer à boire. Suivons ensemble le processus pour y parvenir !

Trouvez ici le meilleur etau

Les préalables

Un étau, quel qu’il soit, doit toujours être posé sur un support. Ceci garantit la sécurité de son utilisateur et la sécurité de ceux qui l’entourent. Par conséquent, un étau sans établi ne pourrait qu’être assimilé à une table d’assemblage. Ce qui fait que l’emplacement d’un étau sur son banc est déterminant de son appellation.

Généralement, les étaux de face sont conçus de telle sorte à être maintenus sur la face avant du banc. Quant aux étaux d’extrémité, ils sont logiquement placés aux extrémités de ce banc. Néanmoins, les meilleurs bancs sur le marché vous proposent les deux options.

L’étape suivante de l’installation de votre étau est le montage. Toutefois, pour les préalables, il est conseillé aux droitiers de procéder au montage d’un étau frontal à gauche du bord avant de leur banc. Pour les gauchers, c’est le contraire qui se fera pour plus de pratique et de facilité.

Rubrique bricolage : Comment faire pour utiliser un surpresseur ?

Le montage de l’étau

Il est possible de le faire le plus simplement possible. Ce premier procédé est en effet celui qui convient au nouvel utilisateur et ceci sans qu’il ait besoin de faire appel à autrui. Le montage peut également se faire de manière complexe.

Voir ce tutoriel : https://www.lairdubois.fr/trouvailles/396-fabrication-d-un-etau-en-bois.html

Le montage simple

Les cales d’écartement sont encore appelées des espaceurs. Ce sont des accessoires indispensables pour le montage d’un étau. Elles garantissent entre des lames de bois, un écartement régulier. Ici, il faudra donc les fabriquer pour que les mâchoires métalliques puissent être placées sous la surface du banc.

Tout ceci se fera en vissant l’instrument sur le dessous de ce banc. Enfoncez donc la goupille cylindrique en quittant l’extrémité. Enlevez maintenant la mâchoire avant, puis le support de connexion. Pour terminer, procédez au dégraissage de l’étau, il doit en effet être retiré de son revêtement protecteur.

Le montage complexe

C’est le deuxième procédé de montage, puis d’installation de l’étau. Il va consister à enfoncer la mâchoire arrière de l’instrument au ras du bord de votre banc. C’est d’ailleurs l’approche la plus recommandée lorsqu’il s’agit d’un étau frontal. Le bord du banc sera en effet en contact avec la longueur de toute planche fixée.

Par conséquent, aussi bien le support que le serrage supplémentaire seront en bonne position. Par ailleurs, qu’il s’agisse du montage simple ou du montage complexe, il est utile de toujours avoir ses étaux en main afin de procéder à une estimation de la taille des mâchoires, des entretoises et du matériel.