Combien de chevaux pour faire du ski nautique ?

Sport ludique aimé des vacanciers, le ski nautique est une activité d’eau pratiquée le plus souvent sur les mers, les fleuves et lacs. Obéissant à un principe de jeu simple reposant sur la traction, sa pratique nécessite un bateau adapté. Pour ce faire, il est donc capital de connaître les puissances adaptées afin de vivre une belle expérience. Voici quelques indications à prendre en compte dans votre choix.

Le principe de base des bateaux au ski nautique

Au ski nautique, les bateaux doivent avoir certaines caractéristiques que nous allons décliner. Retenez d’emblée que les bateaux utilisés au ski nautique sont en tout point différents des bateaux traditionnels utilisés pour la pêche par exemple. Ne vous trompez pas donc. Au ski nautique, votre bateau doit pouvoir glisser sur l’eau pour atteindre une vitesse importante rapidement.

Généralement, les types de bateaux préconisés sont ceux disposant d’une coque à fond plats. En effet, les bateaux ayant un fond plat répondent mieux aux exigences de la pratique de ce sport, qu’est la vitesse de traction. À titre d’exemple, votre bateau doit pouvoir naviguer au-delà des 20 nœuds soit à peu près une vitesse de 37 kilomètres par heure. En deçà de cette vitesse de principe, vous risquez de vous ennuyer et votre partie sera moins attrayante.

Les meilleurs spots de ski nautique dans l’Yonne

Les types de bateaux adaptés

Qui parle de chevaux parle de puissance. Au ski nautique, il existe trois types de bateaux parmi lesquels vous pourrez opérer votre choix. D’abord, on compte les bateaux de types semi-rigides. En général, ce sont de petits bateaux mesurant entre 5 et 6 mètres de long. Parfaits pour une utilisation aussi bien en mer comme sur lac, les bateaux semi-rigides ont une puissance aux alentours de 80 à 90 chevaux, assez pour vous procurer une bonne dose d’adrénaline.

Ensuite, on retrouve les bateaux de type hors-bord. Plus puissants, les bateaux hors-bords sont plus grands et plus sécurisés à cause des barrières de protection. Enfin, vous pourrez également opter pour les bateaux de la catégorie bow ridée. Ce sont d’ailleurs ceux qu’on rencontre le plus dans la pratique de ce sport. Disposant d’un meilleur système de propulsion, ils créent des sillages très réguliers et disposent de pare-brise ouvrant offrant une meilleure visibilité.

Pour acheter votre matériel, plus d’infos sur ce site.

Ces règles de sécurité à respecter avant de vous lancer dans la partie

Une fois le type de bateau identifié et la puissance déterminés (minimum 38 km/h), pensez à jeter un coup d’œil aux règles régissant la discipline. Si en apparence, le ski nautique est un sport plutôt facile et accessible à tous, même aux enfants, il importe d’en connaitre les règles pour éviter les accidents de parcours. Ainsi, avant de vous lancer, vous devez obligatoirement porter un gilet de sauvetage et dans le meilleur des cas, savoir nager.

De même, il faut nécessairement deux personnes sur le bateau. Pendant que l’un manœuvre l’autre, surveille votre activité. La pratique du ski nautique dans les zones de baignade est également proscrite. Renseignez-vous donc sur la fréquentation du site. La géologie du site est aussi capitale. En effet, il n’est pas conseillé pour votre sécurité de pratiquer le ski nautique dans une zone rocailleuse, ou jonchée de bois morts qui entraveraient votre parcours. Une fois ces précautions prises, la partie peut commencer.

A lire aussi : Comment éviter la buée dans un masque de plongée?